fragm

cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm (Michel Leiris)

  • Commenti recenti

  • Classifica Articoli e Pagine

  • Articoli Recenti

  • Archivi

  • Categorie

  • Meta

  • Blog Stats

    • 21,257 hits
  • giugno: 2012
    L M M G V S D
    « Mag   Lug »
     123
    45678910
    11121314151617
    18192021222324
    252627282930  
  • Pagine

Ghérasim Luca – La Fine del mondo (Poesie 1942-1991) – Joker edizioni, 2012

Posted by alfredoriponi su giugno 15, 2012

Ghérasim Luca – La Fine del mondo (Poesie 1942-1991) – Joker edizioni

a cura di Alfredo Riponi
Traduzione di Alfredo Riponi, Rita R. Florit, Giacomo Cerrai

 

LE TANGAGE DE MA LANGUE

Des paroles douces
et dès le départ celées :
la conque du silence frôle celle des récifs…
d’où ce récit

Happé par l’aimant du non-sens
je parle à peu près ceci
pour dire précisément cela

Je suis hélas !
donc on me pense

(L’aveugle vise l’aigle
et tire sur un sourd)

C’est ainsi que je vis
ce que je vois
et que ma voix se voue
au moi qui s’éteint

Comme le « doux » dans le doute
suis-je le « son » de mes songes ?

A cette orgie de mots
et d’ascètes à l’écoute
mon Démon sonore agit
sur un monde qui se nie
se noie et se noue
au fond de ma gorge

Sorcier par ondes rythmes
hordes…

Pour le rite de la mort des mots
j’écris mes cris
mes rires pires que fous : faux
et mon éthique phonétique
je la jette comme un sort
sur le langage

En deçà de ceci
et au delà de cela
Hors hors de moi

Car être ailleurs
tiraille l’heure d’abord
et le mètre ensuite
leur arrêt est ici
mur du son
où l’on fusille un héros
infini
dont la houle cachée
jette un tissu de mots
– un infime drap de mort –
sur le nu d’une muette
couché comme un huit
dans les bras du zéro.

———————————————————————————————————————————————————————-

“Le tangage de ma langue” non fu mai preso in considerazione per una pubblicazione in una raccolta, ma se ne trova traccia scritta in un libretto per una trasmissione radiofonica del 1970 e per il film per la televisione realizzato da Raoul Sangla “Comment s’en sortir sans sortir”. “È come se la lingua intera si mettesse a rollare, a destra e a sinistra, e a beccheggiare, indietro avanti…” (G. Deleuze, Balbettò, in Critica e clinica, Raffaello Cortina, Milano 1996, p. 144).

Advertisements

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: