fragm

cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm (Michel Leiris)

  • Commenti recenti

  • Classifica Articoli e Pagine

  • Articoli Recenti

  • Archivi

  • Categorie

  • Meta

  • Blog Stats

    • 21,487 hits
  • giugno: 2016
    L M M G V S D
    « Mag   Lug »
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  
  • Pagine

Jean-Michel Espitallier | Caisse à outils

Posted by alfredoriponi su giugno 22, 2016

fragm

espitallier_CaO

Dépossédée de tout ce qui constituait, au temps des grands monopoles formels et thématiques, l’appareillage de ses signes immédiatement distinctifs (pour le dire vite, vers à pieds, système métrique, rime en triomphe), émancipée de toute transcendance, de toutes valeurs magiques et rituelles, la poésie (les œuvres, ou les « travaux », se réclamant – ou répugnant à le faire – plus ou moins de cette catégorie) a aussi perdu en route pas mal de sa superbe, de sa morgue et de son aura. Éclatée, plurielle, vivante (au sens le plus organique du terme), d’autant plus foisonnante qu’elle est en mutation perpétuelle, la poésie brouille ses propres codes, dilate ses définitions, continue de se mesurer à son propre flouté et se détermine en partie sûr ces constantes interrogations. Réputée à tort moribonde, difficile, marginale, déconnectée du réel, confusément fétichisée (France, terre des lettres !), encore trop souvent associée à un charmant…

View original post 185 altre parole

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: