fragm

cette fin du monde de poche s’exprimait tout entière dans la syllabe fragm (Michel Leiris)

  • Commenti recenti

  • Classifica Articoli e Pagine

  • Articoli Recenti

  • Archivi

  • Categorie

  • Meta

  • Blog Stats

    • 21,486 hits
  • aprile: 2012
    L M M G V S D
    « Feb   Mag »
     1
    2345678
    9101112131415
    16171819202122
    23242526272829
    30  
  • Pagine

La saturation, la voix avec Ghérasim Luca

Posted by alfredoriponi su aprile 29, 2012

[…]

le vide vidé de son vide c’est le plein
le vide rempli de son vide c’est le vide
le vide rempli de son plein c’est le vide
le plein vidé de son plein c’est le plein
le plein vidé de son vide c’est le plein
le vide vidé de son plein c’est le vide
le plein rempli de son plein c’est le plein
le plein rempli de son vide c’est le vide
le vide rempli de son vide c’est le plein
le vide vidé de son plein c’est le plein
le plein rempli de son vide c’est le plein
le plein vidé de son vide c’est le vide
le vide rempli de son plein c’est le plein
le plein vidé de son plein c’est le vide
le plein rempli de son plein c’est le vide
le vide vidé de son vide c’est le vide
c’est le plein vide
le plein vide vidé de son plein vide
de son vide vide rempli et vidé
de son vide vide vidé de son plein
en plein vide

La saturation avec Luca est donc le travail de vidage, par le trop-plein, de toute métaphysique du langage ou de la poésie. Ce vidage peut parfois se contenter d’une économie de moyens que j’appellerais une retenue : ce serait précisément le cas avec ce texte qui presque physiquement engage un vertige qui ne peut que nous obliger à nous (re)tenir à ce discours comme désossé entièrement, ou plutôt dénudé dans et par cette mise à nu de toute prétention métaphysique. Une telle activité n’a rien à voir avec un ludisme réductible à un jeu de société où tout discours se verrait d’une certaine façon congédié pour faire place à un nihilisme langagier laissant le champ libre au cynisme et donc dépolitisant et déresponsabilisant tout discours et d’abord la poésie et la littérature. Ici, le discours de la philosophie et le discours de la poésie dans leur version aphoristique fort prisée dans l’après-catastrophe de 1945, se voient congédiés. Il ne s’agit pas plus d’une phénoménologie linguistique qui laisserait à un hyper-sujet, la langue, le soin de réanimer la métaphysique ou même l’absence de métaphysique. Ici, le poème ne réanime ni ne fait apparaître la langue puisqu’il ouvre par la saturation à une transformation radicalement historique : opposer l’activité relationnelle du poème et donc l’invention de relations dans et par le langage aux discours d’autorité quels qu’ils soient.

La saturazione in Luca è dunque un lavoro di svuotamento, attraverso l’eccesso (il troppo-pieno), di ogni metafisica del linguaggio o della poesia. Questo svuotamento può accontentarsi di un’economia di mezzi che chiamerei “misura”: è proprio il caso di questo testo che genera una vertigine quasi fisica, e ci obbliga ad “at-tenerci” a questo discorso scarnificato, reso spoglio dalla messa a nudo di ogni pretesa metafisica. Quest’attività non ha nulla di ludico, non è riducibile ad un gioco di società, dove ogni discorso sarebbe in certo qual modo destituito per far posto ad un nichilismo linguistico che lascerebbe campo libero al cinismo e dunque spoliticizzando e deresponsabilizzando ogni discorso e prima di tutto la poesia e la letteratura. Qui, il discorso filosofico e il discorso poetico sono liquidati nella loro versione aforistica ancorata alla catastrofe post-bellica del 1945. Non si tratta nemmeno più di una fenomenologia linguistica che lascerebbe ad un iper-soggetto, la lingua, il compito di rianimare la metafisica o l’assenza di metafisica. Qui, la poesia non rianima né fa apparire la lingua poiché apre attraverso la saturazione ad una trasformazione storica radicale: opporre l’attività relazionale della poesia e dunque l’invenzione di relazioni per mezzo del linguaggio ad ogni tipo di discorso di potere.

Serge Martin

Estratto dalla : « conférence-performance donnée au Centre de Documentation de la Musique Contemporaine (Paris) le 6 avril 2010 dans le cadre des mardis de la saturation organisés par Denis Laborde (CNRS et EHESS):
http://www.cdmc.asso.fr/en/ressources/conferences/enregistrements/voix_saturee_dans_poesie_gherasim_luca_serge_martin

http://martinritman.blogspot.it/search/label/Luca%20Gh%C3%A9rasim

(trad. alfredo riponi)

Annunci

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...

 
%d blogger hanno fatto clic su Mi Piace per questo: